LE SIDA, UNE ÉPIDÉMIE QUI TOUCHE LES PLUS VULNÉRABLES


La Birmanie connaît l’une des épidémies de sida les plus importantes d’Asie du Sud-Est.


Parmi les 230 000 personnes vivant avec le virus, près de 126 500 personnes ont un besoin urgent d’antirétroviraux mais n’ont toujours pas accès aux traitements.

Les travailleurs-ses du sexe constituent l’autre population la plus affectée par l’épidémie. Également très discriminées, ces personnes sont rarement prises en compte par les programmes de sensibilisation, de dépistage et de traitement. Ainsi, dans certaines villes et régions de Birmanie, le taux de dépistage du sida parmi les personnes se prostituant n’est que de 28%, et celui de prévention de 15%.


Le VIH touche en masse les usagers de drogues : au niveau national, 26,3% des birmans sont infectés par le virus. Dans l’État du Kachin, au nord de la Birmanie, l’accès aux services de prévention et de traitement de la maladie leur est rendu encore plus difficile qu’ailleurs par le conflit armé et par les discriminations dont ils sont victimes. Presque la moitié d’entre eux sont infectés par le VIH.

Using Format